Université du temps libre "Kreiz Bro leon"   -  Les sorties 2016 / 2017

Le Conseil
d'administration
Les activités Nos adhérents Les programmes Lettres aux adhérents
Comptes rendus
des conférences
Les partenariats Les actualités Adresses
et liens utiles
Accueil

Atelier patrimoine
Visite des Capucins


Le Plateau des Capucins à Brest

En ce jeudi 16 janvier, avant même d'emprunter le téléphérique, nous étions déjà suspendus .... aux prévisions météo tant le contexte venteux risquait de nous priver d'une courte mais belle balade dans le ciel brestois. Fort heureusement il n'en a rien été et le programme établi a été respecté.
Constituant deux groupes de visite, deux guides de l'Office de Tourisme de Brest Métropole nous ont permis, avec allant et compétence, de faire en deux heures plus ample connaissance avec ce lieu désormais incontournable de la cité du Ponant.

Etape 1 : Présentation du projet "Capucins" sur une Esplanade de la Fraternité (parvis des Capucins) bien ouverte à tous les vents :

- Evocation du protocole de vente entre l'Etat et BMO puis de la cession du site en 2012 (16 hectares - 2,2 millions d'euros)
- Commentaire sur l'organisation de l'espace
Au nord-ouest : les immeubles résidentiels, la Cité Internationale accueillant chercheurs et doctorants étrangers, la Maison de l'International et des espaces de bureaux.
Au sud-est : les ateliers abritant au rdc la médiathèque, le hall des machines et, à l'étage, l'espace start-up. Dans un futur proche y seront également hébergés un cinéma, quelques commerces et des structures à dominante culturelle (le Fourneau par exemple).

Etape 2 : Rappel historique dans le vaste hall d'entrée parqueté, très prisé des musiciens et des danseurs (de hip-hop notamment) :

- Retour sur l'histoire du Plateau : érigé en 1695, le couvent des Capucins devient, au fil des siècles, hôpital puis caserne avant de laisser place aux ateliers de l'arsenal (voir site archives.brest.fr).
- Commentaires sur les bâtiments (constitution, fonction originelle) : faits d'un solide granit, ils ont résisté aux bombardements de la dernière guerre. Trois nefs, à la symétrie très esthétique, hébergeaient les ateliers de fonderie, ajustage et montage. La chaudronnerie se trouvait dans un bâtiment annexe.

Etape 3 : Lecture de paysage à partir de la plate-forme de départ du téléphérique. Vue plongeante sur la Penfeld et ses abords.

- Au premier plan, à l'est, la ligne du téléphérique avec son unique cabine puis, direction sud, la forme de radoub de Pontaniou et enfin, vers l'ouest, les anciennes forges et le bâtiment aux lions, initialement lieu de stockage du goudron utilisé pour le calfatage avant de devenir atelier de menuiserie.
- Au second plan, au sud, la rue de Pontaniou et son ancienne prison .
- En arrière - plan, toujours au sud, le pont de Recouvrance, la tour Tanguy et le château.

Etape 4 : Trajet aller-retour en téléphérique (deux fois 3 minutes)

Il s'agit d'un téléphérique de type "saute-mouton", les deux cabines de 60 places se croisant l'une au dessus de l'autre.
Spacieuse, offrant une vue panoramique sur la Penfeld et la rade, notre cabine, baptisée Lewin, a démarré en douceur, montant tranquillement à une altitude de 72 mètres avant de redescendre sur le même rythme vers sa plate-forme d'arrivée. Sans à coups par temps calme, le parcours a été "agrémenté" de quelques balancements, diversement appréciés, provoqués par d'espiègles rafales de vent.

Etape 5 : Au rez-de-chaussée des ateliers, dans la vaste Place des Machines, explications sur l'imposant appareillage exposé en témoignage de l'activité passée dont

- le tour Somua : long de 22 m, il a été acheté en Allemagne en 1945. On y a façonné, jusqu'en 2003, des lignes d'arbre porte-hélices dont celles de la Jeanne d'Arc, du Colbert, du porte-avions Charles De Gaulle.
- les aléseuses Richards et Asquith, cette dernière ayant permis l'usinage des safrans de la Durance, de la Meuse et plus généralement des bâtiments ravitailleurs.
- le Grand Marbre sur lequel toutes les pièces à usiner, aléser, raboter, ajuster étaient préalablement tracées .
Il servait également de tribune aux représentants syndicaux. Il s'agit donc d' un véritable symbole de l'histoire ouvrière de l'arsenal.

Etape 6 : Rapide incursion dans la médiathèque jouxtant la Place des Machines

Les deux heures réservées à la visite du plateau ne le permettant pas, nous n'avons pas déambulé dans ce bel outil culturel qu'est la médiathèque François Mitterrand. Nous y avons juste observé le four Jaubé (1935), seule machine-outil du site évoquant l'ancienne activité de chaudronnerie.

Liens utiles : -Les Capucins

Quartier_des_Capucins_(Brest)

Téléphérique de Brest


Le plateau des capucins (Patrimoines brestois)



Centre Socio Culturel, 2 Rue des déportés - 29260 - LESNEVEN
Pour nous contacter : utl.kreizbroleon@laposte.net