Université du temps libre "Kreiz Bro leon"   -  Les sorties 2013 / 2014

Le Conseil
d'administration
Les activités Nos adhérents Les programmes Lettres aux adhérents
Comptes rendus
des conférences
Les partenariats Les actualités Adresses
et liens utiles
Accueil

Atelier patrimoine
La cathédrale de St Pol de Léon et la chapelle du Kreisker
(Compte-rendu de Serge Michel)
La légende

Saint Pol-de-Léon doit son nom à Paul Aurélien, saint breton du 6 ème siècle, originaire du Pays de Galles. Selon la légende, après avoir délivré l'île de Batz d'un terrible dragon, Saint Paul reçoit en remerciement cette île ainsi qu'une portion de territoire continental autour d'un oppidum qui prend alors le nom de «Kastell Paol» .

La Cathédrale Pol-Aurélien

Dans la fraîcheur d'une après-midi venteuse Philippe Abjean, notre guide et Robert Goarant de l'association « Les amis du Kreisker » nous accueillent sur le parvis d'une basilique-cathédrale partiellement corsetée. Une armature métallique enserre la tour nord de sa façade dans le cadre des travaux de restauration du massif occidental programmés sur la période 2016 –2020.
Nécessitée par le délabrement de la cathédrale romane érigée au même endroit au 12 ème siècle, l'édification de cet ensemble gothique dédié à Paul-Aurélien, premier évêque du Léon, débute, au cours du 13ème siècle, par la nef et s'achève, aux 15 ème et 16 ème siècles, par le choeur.

La nef

Originaire de Normandie, le maître d'oeuvre choisit comme matériau de base la pierre de Caen*, acheminée par cabotage jusqu'au port de Pempoul.
Les travaux ne sont pas réalisés d'un trait. Sept indices de rupture de chantier sont visibles dans l'architecture.
Consacrée en 1334, la nouvelle nef, d'une hauteur de voûte de 16 mètres, comporte sept travées. Les concepteurs ont parfois conservé certains éléments de la cathédrale romane préexistante (des chapiteaux de piliers, par exemple).

* Ce calcaire a également été utilisé dans la construction de l'abbaye de Beauport à Paimpol et de l'une des tours de la cathédrale Saint Tugdual à Treguier.

Le choeur

Détruit par les Anglais, le choeur roman est reconstruit au 15 ème siècle en utilisant le granit extrait des proches carrières littorales.

Eléments remarquables

        L' orgue  - Fabriqué entre 1656 et 1660 par les Anglais Robert et Thomas Dallam, il comporte 2118 tuyaux. Les panneaux ornant sa base proviendraient de l'ancien jubé.

        Les 66 stalles du choeur - Datant du 16 ème siècle, mêlant le sacré et le profane, leurs gravures et sculptures représentent nombre de personnages ou êtres fantastiques empruntés aussi bien aux Ecritures qu'aux fabliaux du Moyen-Âge.

  • Les « Etagères de la nuit » - Il s'agit du nom poétique donné aux 32 boîtes à crânes conservées dans l'enfeu d'une chapelle latérale. Elles constituent la moitié de celles subsistant en Bretagne et datent en majorité du 19 ème siècle.
  • Un sarcophage roman - Certains émettent l'hypothèse qu'il pourrait s'agir de la sépulture de Conan Mériadec, considéré par beaucoup comme le premier roi chrétien de Bretagne.
  • Les gisants et tombeaux de nombreux évêques de Saint-Pol-de-Léon dont celui du dernier d'entre eux, Monseigneur de la Marche (1772 -1801).

  • La dalle funéraire de Marie Amice Picard (1599 – 1652) - Durant les 17 dernières années de sa vie, ce personnage mystique et anorexique, a porté les stigmates du Christ et enduré les martyrs des saints à la veille de leurs fêtes.

  • Le reliquaire de Saint Paul Aurélien.

  • Les vitraux - « Les œuvres de miséricordes » (16 ème siècle) – La rosace « L'univers en expansion ».

*****

Le 12 juillet 1790, la Constitution civile du clergé réorganise l'Eglise de France et fait correspondre diocèses et départements. Le 29 novembre 1801, la création du diocèse de Quimper et Léon signifie, pour le lieu de culte de Saint-Pol-de-Léon, la perte de son statut de cathédrale. En 1901, le pape Léon XIII l'édifiera en Basilique mineure.

Pour plus de renseignements et des photos extérieures et intérieures     https://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Saint-Paul-Aur%C3%A9lien_de_Saint-Pol-de-L%C3%A9on

*****

La Chapelle du Kreisker

Après avoir emprunté sur quelques dizaines de mètres la rue Général Leclerc, nous voici toisés par le plus haut clocher de Bretagne (79 m). La chapelle du Kreisker arbore fièrement son élégante flèche orthogonale percée de 80 rosaces.
La légende relate qu' au 6 ème siècle Saint Guevroc (Saint Kirec) transforme une maison située au centre du village (kreiz ker) en chapelle.
Détruit par les Normands au 9 ème siècle, ce monument est remplacé au cours du 14 ème siècle par un édifice gothique. Certains choix architecturaux incitent à en attribuer la conception à un architecte anglais.
Après avoir incendié la ville quelques années plus tard (1375), les Anglais reconstruisent la tour originelle que la très belle flèche ajourée viendra couronner par la suite, au 15 ème siècle. Alors qu'il menaçe ruine, le clocher est sauvé de la destruction en 1807. Napoléon, le considérant comme un amer indispensable aux navigateurs, en ordonne la restauration .

Les différentes fonctions de la chapelle

    • religieuse : Le Grand Séminaire, créé en 1671 et supprimé à la Révolution, en fait sa chapelle tout comme le collège du Léon au 19 ème siècle puis le lycée jusqu'en 1970 .

    • politique : Durant le Moyen-Âge et jusqu'àu milieu du 17ème siècle, en l'absence d'une maison commune, les assemblées des ordres de la ville s'y tiennent. Le fait de traiter d'affaires civiles dans ce monument religieux participe de la volonté des autorités temporelles de s'affirmer face au pouvoir spirituel et son symbole, la cathédrale.

    • militaire : . Les Anglais, durablement installés après la guerre de Succession de Bretagne utilisent la tour comme poste de garde pour surveiller les alentours, notamment la côte.

Eléments remarquables

    • Le retable de la visitation (17 ème siècle) transféré de la chapelle des Minimes, aujourd'hui détruite .

    • La chaire à prêcher (17 ème siècle) en provenance de la cathédrale.

    • Le vitrail ouest (2014), coloré dans la masse, réalisé parle père dominicain Kim En Joong.

    • Le vitrail est (1954), œuvre du peintre verrier Labouret.

    • Les sculptures des sept saints du Tro Breiz

Pour plus de renseignements et photos intérueres et extérieures
https://fr.wikipedia.org/wiki/Chapelle_Notre-Dame_du_Kreisker


Centre Socio Culturel, 2 Rue des déportés - 29260 - LESNEVEN
Pour nous contacter : utl.kreizbroleon@laposte.net