Université du temps libre "Kreiz Bro leon" - compte rendu de conférence

Le Conseil
d'administration
Les activités Nos adhérents Les programmes Comptes rendus
des conférences
Les partenariats Les actualités Adresses
et liens utiles
Accueil

La géopolitique du sous-continent indien
Henri Moreau, professeur de géographie ER
(Cliquez sur les liens pour visualiser les illustrations)

Le sous-continent indien comprend, outre l’Inde, les pays de l’ancien empire britannique des Indes : Pakistan, Bangladesh, Sri Lanka auxquels on peut ajouter Afghanistan et Birmanie.  Pays du « tiers-monde », longtemps négligé, l’Inde est en train de devenir un nouveau centre du monde, selon le point de vue du planisphère inversé de Mc Arthur.  Sa démographie galopante en fera bientôt le pays le plus peuplé du monde,  avec les problèmes internes que cela comportera.

Géographie physique
Territoire situé entre l’Himalaya et l’océan indien, le sous-continent indien  comprend :
- deux grandes plaines : Le Pakistan traversé par l’Indus, et la plaine du Gange,
- le plateau du Dekkan, bordé de chaînes de montagnes,
- une île, le Sri Lanka.

Histoire
L’antiquité
La civilisation de l’Inde est très ancienne. Les premiers habitants ,des aryens venus du plateau d’Iran, sont à l’origine du védisme (ou brahmanisme), ancêtre de l’hindouisme.  Ce sont les indo-européens. Ils habitent l’Inde du nord. Leur peau est blanche, alors que vers le sud la peau s’assombrit.
Ancienne civilisation de l’Indus, le royaume de Gandhâra existe du premier millénaire av. J.C. jusqu'au XIe siècle, mais il prend véritablement son essor entre le Ie siècle et le IVe siècle de notre ère, au temps des successeurs d’Alexandre le Grand  et au temps de l’empire Kouchan. Voir site de  Mohenjo Daro et art gréco-bouddhique.

Langues
L’Inde est une mosaïque de peuples et donc de langues : langues indo-européennes dominantes dans les deux-tiers nord, langues dravidiennes au sud, langues austro-asiatiques à l’extrême-nord.
On compte 22  langues constitutionnelles dans les différents états de la fédération; l’hindi est parlé par 30 % de la population ; l’anglais est la « langue de travail » parlée par 5 % de la population : le sanscrit est la langue originelle et religieuse.  Les alphabets sont multiples. On peut voir le même avis affiché en trois langues et trois alphabets différents
L’Inde a été colonisée par les Moghols de1526 à 1857, à l’exception de l’extrême sud. Les Moghols y ont introduit l’Islam. Exemples d’art indo-musulman : le mausolée Taj-Mahal .
 
La colonisation anglaise et l’empire britannique des Indes : tout le territoire est progressivement annexé à l’empire, à l’exception du territoire portugais de Goa et des  5 comptoirs français. Les riches maharadjahs et Nawabs conservent un pouvoir apparent . Outre l’Inde, le Pakistan et le Bangladesh (ancien Pakistan oriental) sont issus de l’empire britannique des Indes.

L’indépendance et ses principaux acteurs: Le Mahatma Gandhi  (s’il a tant insisté sur l’emploi du rouet, c’est pour que les textiles fabriqués en Inde affaiblissent le monopole exercé par les filatures anglaises) ; Lord Mountbatten, dernier vice-roi  des Indes ; Le Pandit Nehru, nommé premier ministre à l’indépendance en 1947.
La partition entre états a entraîné des guerres civiles et des mouvements de population . Un conflit célèbre : celui du Cachemire.  Lors de la création du Pakistan, les États princiers ayant conservé quelque autonomie du temps de l'Empire des Indes ont le choix de rallier l'un ou l'autre des deux pays nouvellement créés.  Le Cachemire constitue un cas particulier. Essentiellement peuplé de musulmans, il est gouverné par un prince hindou. En octobre 1947 celui-ci demande à être rattaché à l’Inde pour contrer des attaques venues du Pakistan. Ce rattachement suscite les révoltes successives de la majorité musulmane et une tension constante entre Inde et Pakistan.
Depuis 1980 un peu partout en Inde se manifestent des tensions et des violences  entre hindouistes et musulmans.
Le drapeau  se présente comme unificateur, mais la réalité est tout autre.

Situation politique actuelle
L’Inde est une fédération; chaque état a sa langue, son fonctionnement propre et même ses frontières douanières.
La plus grande démocratie du monde, avec deux partis principaux :
- Le parti du Congrès, dirigé par Sonia Gandhi, actuellement au pouvoir. Après avoir pratiqué une économie fermée et l’étatisation du commerce, il s’est ouvert au capitalisme et à la mondialisation.
- Le BJP (Bharatiya Janata Party), parti nationaliste hindouiste au sens intégriste, refuse les influences étrangères.
Nombreux partis minoritaires ou régionaux.
Des sources de faiblesse : corruption et tendance à la fragmentation. Danger de la confessionnalisation de la vie politique.

L’Inde et les états voisins
La Chine : conteste un tracé frontalier (tracé Mc Arthur) qui donne à l’Inde l’Arunaschal Pradesh, où les populations parlent tibétain. Ce territoire est toujours revendiqué par la Chine, qui l’a occupé en 1962. Autre point de friction : l’installation en Inde du Dalaï Lama, accusé de favoriser la rébellion tibétaine. Enfin la Chine revendique la partie orientale du Cachemire en fonction de la ligne Mc Arthur.
Le Pakistan. Hostilité très vive entre les deux pays, séparés par un « rideau de fer » (58).
Puissances concurrentes dans le domaine nucléaire, les deux nations possèdent le nucléaire civil et cherchent à produire la bombe.
Il y a cependant des pacifistes en Inde et sans doute au Pakistan.

Essor économique de l’Inde
Un exemple de puissant complexe industriel : Arcelor Mittal.
Le développement se fait en Inde au détriment de l’environnement et de la vie humaine. Ex. La catastrophe de Bhopal (explosion d’une usine de pesticides en1984): 20 000 morts, 200 000 handicapés graves.
La déconstruction des navires, dont l’Inde est devenue un spécialiste mondial, se fait sans aucune mesure de protection. (Léger progrès récent cependant)
Construction automobile : le groupe Tata profite du faible coût de la main d’œuvre.
Cinéma : Bollywood produit beaucoup de films peu adaptables à l’Europe. Un oscar en 2009 pour le film Slimdog millionnaire.
Essor des « call-centers » et autres services aux entreprises. Départ de beaucoup d’Indiens pour s’instruire vers l’Amérique, l’Australie, le Canada.
En contrepartie Des campagnes pauvres et délaissées malgré les succès de la « révolution verte ».